Bien Dans Sa Tête, Bien Dans Sa Peau

Bien dans sa tete, bien dans son corps

Cet article fait partie de l’évènement Panoplie d’articles organisé par Sandra du blog Habitudes Santé où plusieurs blogueurs partagent leurs articles sur un thème précis. Ce mois-ci le thème est l’image corporelle.Panoplie D'articles Habitudes Sante

 

 

En ce moment je me sens moche.

Je me sens gros.

Je me sens grosse.

Qui ne s’est jamais dit ça ?

Selon les moments, c’est plus ou moins fort ou présent.

Nous attribuons les jours ou instants où nous nous sentons pas trop mal à :

  • La nouvelle tenue que nous venons d’acheter
  • Les petits talons que nous ne mettons pas souvent
  • Les 3 kilos perdus ce mois-ci

Et les jours où nous nous sentons moins bien à :

  • La nourriture que nous avons avalée sans réfléchir
  • Les kilos pris
  • Notre ventre bien rebondi
  • Nos rides de plus en plus visibles

Sur une journée, nous pouvons nous lever et nous sentir en forme, prêts à affronter le monde, jusqu’à ce que nous affrontions le miroir, et là… BOUM !

Après inspection à la loupe pour la quinzième fois dans l’heure, il s’avère que nous n’aimons pas ce que nous voyons.

Ainsi commence l’avalanche  de pensées à propos de notre corps et de notre image et la journée est foutue.

Seulement parfois nous oublions, la vie continue et tout va bien jusqu’à ce que nous nous rappelions des pensées que nous avions le matin même.

Il m’est déjà arrivé dans une journée de me sentir mince le matin et grosse le soir. Cherchez l’erreur.

Si seulement vous pouviez vous rendre compte des 3 points suivants :

1.      Réfléchissez Avant De Vous Juger

Votre dialogue interne à propos de votre corps et de vous serait considéré comme harcèlement et torture psychologique si vous le rabâchiez comme vous le faites à une autre personne.

J’ai envie de partager avec vous cette vidéo de Dove que je trouve très puissante. Je suppose que vous l’avez déjà vue mais regardez-la à nouveau. Vous n’avez pas dû bien comprendre.

Dites-vous bien que ce que vous vous dites, vous ne le diriez jamais à un enfant.

Arrêtez-vous la prochaine fois et prenez note de ce que vous vous dites.

 

2.      Vos Objectifs Ne Vous Aident pas

J’ai longtemps souffert de mes pensées sur mon image parce que j’avais créé tout un tas de pensées à propos de qui je pensais être et qui je voulais être. Il y avait un énorme décalage.

Je n’étais jamais assez bien, je voulais toujours être différente. Lorsque j’avais les cheveux longs je les voulais courts, lorsqu’ils étaient courts je les voulais longs.

Lorsque je perdais du poids, ce n’était jamais assez. Lorsque j’en prenais je me sentais monstrueuse et incapable.

Nous inventons des objectifs (poids/image) et nous nous fouettons pour ces objectifs qui ne sont souvent pas réalisables puisqu’ils sont inventés de toutes pièces.

Pourquoi nous faisons-nous autant de mal ?

 

3.      J’accuse La Pensée !

Ce que vous ressentez à propos de votre corps varie en fonction de vos pensées sur le moment, pas en fonction de votre corps, ni de ce que les autres vous disent, votre tenue vestimentaire ou autre.

Pourquoi ?

Tout ce que nous ressentons, toutes nos émotions ne viennent que d’un endroit : de la pensée que nous avons sur le moment.

Tant que vous croirez que ce que vous ressentez vient d’ailleurs que de vos pensées sur le moment, vous serez constamment victime de ce qui se passe à l’extérieur de vous et de cette image corporelle que vous avez vous-même créée.

L’image que vous avez de vous change en fonction de vos pensées (et non l’inverse !). Elle n’est pas constante.

 

Je vous propose de vous relaxer et de voir les choses comme elles sont :

  • Vous ne serez jamais satisfait : acceptez-le. Demandez-vous ce que vous voulez réellement. Vous voulez ressembler à Monica Bellucci ? Oubliez. Il n’y a qu’une Monica Bellucci sur terre. Soyez vous-même.
  • Apprenez à vous accepter et à vous aimer tel que vous êtes. Oups, j’ai dit le mot qui fâche : s’aimer soi-même. Mettez votre définition de côté. Ce que je veux dire par là, c’est qu’il faut que vous appreniez à vous respecter.
  • Tant que vous vous torturerez corps et esprit, vous ne serez jamais heureux ni satisfait. Vos idées à propos de vous sont inventées. Ce sont des pensées à propos de vous : vous pouvez en changer !
  • Si besoin, virez les magazines mode et beauté. Personnellement je sais que ce n’est pas à cause de ces magazines que vous ne vous sentez pas bien, c’est uniquement à cause de la pensée que vous avez à propos des magazines par rapport à vous.
  • Arrêtez de vous comparer ! Vous êtes unique. Misez sur ce point. A vous de vous en rendre compte. On peut vous le rabâcher 100 fois mais si vous ne comprenez pas et que ça n’a pour le moment aucun sens pour vous, ça ne changera rien. Prenez le temps de comprendre ces points.
  • Vous n’êtes ni votre corps ni vos pensées.Vous avez un corps auquel vous devez faire attention (on n’en a qu’un) mais vous voulez le faire entrer dans un moule qui n’existe pas. Ce sont vos pensées qui inventent ce moule.
  • Vous n’êtes pas obligé de croire vos pensées.

Certains jours je pense que je suis terriblement moche et sérieusement en train de vieillir. D’autres jours je me sens très bien dans ma peau, contente d’avoir un corps qui me permet de faire tellement de choses que je ne pourrais pas faire si je ne l’avais pas.

C’est un don. Chouchoutez-le si vous ne voulez pas vous chouchouter vous-même.

 

Votre image corporelle est une idée.

Une idée est une pensée.

Ce n’est pas qui vous êtes vraiment.

Votre image corporelle est créée par vos pensées.

Ce n’est pas la vérité.

Votre corps change. Vos pensées changent. CONSTAMMENT.

Vous n’avez pas peur de votre corps.

Vous avez peur de vos pensées à propos de votre corps.

Avoir peur de ses pensées est un peu comme avoir peur de son ombre.

Ce n’est pas que vous n’aimez pas votre corps, vous n’aimez pas vos pensées à propos de votre corps.

Votre image et votre corps changent lorsque vos pensées changent.

Je répète :

Votre image et votre corps changent lorsque vos pensées changent.

Votre corps peut changer, vous pouvez très bien perdre du poids si c’est ce que vous souhaitez mais si votre pensée ne change pas, vous n’arriverez pas à accepter et vous voir tel que vous êtes vraiment. Le travail n’est pas physique, il est mental.

Je me souviens que lorsque j’étais anorexique, je me trouvais énorme devant le miroir alors que je pesais seulement 42 kilos. J’avais une image totalement déformée de mon corps.

Apprenez à vous découvrir et vous regarder différemment.

Comprenez ce point, non pas intellectuellement, ça ne vous aidera pas, mais intégrez-le et je vous promets que votre vie changera.

Mes collègues et moi nous retrouvons chaque semaine pour discuter de la façon dont nous créons notre réalité. Cette semaine, une de mes collègues nous a posé à tous une question en rapport avec son poids, j’ai coupé cette vidéo pour partager ce moment avec vous, j’espère que cela vous aidera à voir plus loin que ce que vous avez vu jusque-là à propos de votre image. Je partage également rapidement dans cette vidéo mon expérience personnelle de l’anorexie et comment je me voyais à l’époque.

 

N’hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous pour partager votre expérience. Comment vous voyez-vous ? Remarquez-vous que vous avez parfois une expérience différente selon les pensées que vous avez ?

 

Cet article fait partie de la Panoplie d’articles sur l’image corporelle lancé par Habitudes Santé. Voici une liste des autres articles participants qui pourront vous intéresser puisqu’ils parlent également de la l’image corporelle :

Chou du blog Simple Comme Chou et son article : Ce jour où j’ai cessé d’être « moi »… 

Hannah du blog Hannah’s Miscellaneous et son article Les gros mots.

Magali du blog Sortir de la Boulimie et sa vidéo Les stars n’ont pas un corps parfait !

Sandra Fernandes-Machado du blog Habitudes Santé et son article 5 mythes autour de l’image corporelle et du poids.

Merci d’avoir lu cet article ! Pour aller plus loin, vous pouvez recevoir gratuitement mon guide « Les 3 Erreurs Qui Vous Empêchent de Perdre Du Poids Naturellement». Donnez-moi simplement votre email ci-dessous :

2 thoughts on “Bien Dans Sa Tête, Bien Dans Sa Peau

Leave a Reply to Julie d'Option Nature Cancel reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>