Bienvenue Sur Ce Blog – Je Me Lance Un Défi!

Bonjour !jump-483386

J’ai découvert les joies de l’alimentation intuitive en 2000 tout à fait par hasard, suite à un énorme ras-le-bol des régimes.

Adolescente je suis tombée dans l’anorexie puis dans le cercle vicieux des régimes pendant plusieurs années, jusqu’à ce qu’un matin je me réveille et décide de tout laisser tomber. J’en avais vraiment marre de compter les calories, de vérifier mon poids sans cesse, de me priver, de ne plus manger ce que j’aimais réellement, de me faire du mal en me regardant dans le miroir à inspecter le moindre soi-disant ‘défaut’. Je ne vivais plus. J’étais complètement obsédée par mon image, mon corps ‘imparfait’ et la nourriture que je n’avais pas le droit de toucher.

La Prise De Conscience:

Je me suis rendue compte que ça allait être une attitude à vie et je n’en supportais pas l’idée, j’avais cette vilaine impression que si j’arrêtais les régimes amincissants, j’allais continuer de prendre du poids. J’avais envie de manger, envie de vivre, de ne plus avoir à me soucier du chiffre sur la balance, de me faire plaisir…

J’ai donc tout abandonné et il s’est passé un truc incroyable auquel je ne m’attendais pas, et je ne m’en suis rendue compte que bien plus tard, c’est que mon poids se stabilisait. Mon corps a perdu le poids dont je n’avais a priori pas besoin (je n’ai rien fait !) et je n’avais plus à me soucier de la balance. Adieu le yoyo et les régimes !

Aujourd’hui, donc après 15 ans, je ne connais pas mon poids, je n’ai plus de balance et mon corps semble avoir trouvé un bon équilibre (ma taille de vêtement n’a pas changé depuis 15 ans, j’ai perdu une taille en arrêtant les régimes).

Que s’est-il passé?

  • J’ai écouté mon corps.
  • J’ai arrêté la mentalité des régimes.
  • J’ai arrêté d’avoir peur de la nourriture et de mon corps
  • J’ai compris que mon bien-être ne venait pas de la balance

La Réalisation:

C’est l’an dernier que j’ai réalisé ce qu’il s’était vraiment passé, que j’ai réussi à comprendre le cheminement de pensées et aujourd’hui je peux enfin partager mon témoignage.

Le défi que je me lance avec ce blog c’est de traduire pas à pas ma réalisation profonde, ce que je n’ai encore jamais fait, pour que vous puissiez en profiter.

J’ai lancé un programme plus tôt cette année mais seules mes amies ont vu ce que j’avais à dire sur le sujet et n’ont pu voir qu’une vidéo d’une heure.

J’ai mis ce programme en pause et je me concentre sur ce blog. Je n’ai donc pas encore enseigné ce que je fais naturellement.

Je me donne 6 mois à raison d’un article par semaine minimum et je vais en même temps partager mes recherches sur le sujet, chercher des témoignages de personnes qui ont fait la même chose que moi et qui sont enfin libres de manger ce qu’elles aiment sans avoir à redouter les ‘conséquences’.

Bien entendu j’ai besoin de vous, j’aimerais que vous commentiez et me posiez vos questions afin d’approfondir et éclaircir mes points.

Pourquoi je fais ça?

  • Pour que vous réalisiez que vous avez en vous tout ce qu’il faut pour prendre les meilleures décisions pour VOUS. Si ça veut dire arrêter les régimes alors super pour vous, si ça veut dire suivre tout à fait autre chose pour vous aider dans la perte de poids, il n’y a que vous pour décider et savoir ce qui est bon pour vous. Mon approche personnelle est sans régime tout simplement parce que je ne comprends plus l’idée de me priver de nourriture sachant que mon corps sait ce qu’il a à faire… Je pense que c’est surtout l’aspect mental qui n’est pas traité lorsque l’on suit un régime. Il faut bien sur faire attention aux régimes soi-disant miracles bien trop nombreux, je pense personnellement que plus on écoute son corps, plus on perd de poids naturellement, c’est d’une évidence pour moi…
  • Pour arrêter la torture mentale et physique que bien trop de personnes doivent endurer avec un régime
  • Parce que j’ai une approche totalement différente de ce que vous avez pu entendre jusque-là et je dois réussir à traduire ce que je ressens et ce que je fais naturellement. Je suis coach depuis 2012 et j’aimerais y ajouter mon coaching pour pallier à la « mentalité régime ».
  • Parce que c’est quelque chose que j’aimerais enseigner et que c’est un réel défi pour moi de réussir à faire ça dans un monde où le régime est roi et où l’on pense que c’est finalement à cause de la balance qu’on ne se sent pas bien, à cause de la nourriture, à cause de notre corps etc.

 

Je ne promets pas une perte de poids, du style – 10 kilos en 1 mois, cela n’a rien à voir, ce n’est pas mon but, ça ne m’intéresse pas.

Je ne donnerai aucun conseil nutritionnel, parce que ce n’est pas mon rôle, les nutritionnistes sont là pour ça.

Il s’agit avant tout de se retrouver, de se rappeler qui on est vraiment, de retrouver l’équilibre corps-esprit, de reprendre confiance en soi, de ne plus avoir peur, d’être bien dans sa tête et dans sa peau, de retrouver la liberté de faire ce qui a du sens pour nous et donc ne pas forcément suivre le moindre régime parce que nous sommes désespérés et mal dans notre peau.

La perte de poids devient une implication.

Bref, qu’en pensez-vous ? Laissez un commentaire sous ce post, je vous écoute !

Merci d’avoir lu cet article ! Pour aller plus loin, vous pouvez recevoir gratuitement mon guide « Les 3 Erreurs Qui Vous Empêchent de Perdre Du Poids Naturellement». Donnez-moi simplement votre email ci-dessous :

Recherches utilisées pour trouver cet articlejevevoirbonmanger

4 thoughts on “Bienvenue Sur Ce Blog – Je Me Lance Un Défi!

  1. Je suis comme vous une ancienne abonnée aux régimes et ce depuis l’âge de 16 ans et j’en ai 56 maintenant soit 40 ans d’expertise dans ce domaine pour avoir tout testé. J’ai été aussi anorexique et boulimique. Ca fait plus de 10 ans maintenant que je ne dépasse pas les 1200 calories par jour me nourrissant exclusivement de fruits, légumes, poissons et viande. Dès que je mange 2 cuillères de riz ou un morceau de pain je prends du poids. En un an j’ai changé de taille, je suis passé du 34 au 36 et je le vis très mal. Même si je sais que mon corps est intelligent et qu’ il sait ce qui est bon pour moi, je suis quand même dans la frustation, j’adore le chocolat noir et le vin rouge donc dès que j’en prends, je me flagelle mentalement. Je vous admire vraiment parce que vous avez réussi à sortie de ce cercle vicieux et que vous avez fait le choix d’en parler.

    1. Bonjour Gislaine, merci pour votre commentaire.

      Avant tout, il ne faut pas croire que parce qu’on fait quelque chose depuis longtemps, il sera vraiment difficile de changer ou de faire les choses différemment. On a souvent tendance à croire qu’on ne peut pas changer. Un 36 est une petite taille. Personnellement je pense que ce n’est pas parce qu’on se permet un verre de vin ou du chocolat (ou autre) qu’on va nécessairement prendre du poids, mais nous avons beaucoup de croyances dans ce domaine. Il faut laisser notre corps faire ce qu’il a à faire. On a aussi souvent tendance à voir ce que l’on veut voir. Lorsque j’étais anorexique je me trouvais grosse à 42 kilos, je ne parvenais pas à me voir comme j’étais réellement, nos pensées jouent un rôle crucial dans notre bien-être. C’est ce que je vais partager sur ce blog. J’espère que ça vous permettra d’y voir quelque chose de différent.

      N’hésitez pas à me poser des questions, je peux essayer d’y répondre via mes articles.

      A très bientôt.

      Sandie

  2. Suite à votre article “je me lance un défi”. Depuis quelques temps, je découvre des articles sur le manger intuitivement via le net. Je découvre n’est pas vraiment le terme car en fait, je l’ai expérimenté “instinctivement”.
    La première fois, c’était quand j’étais enceinte. Dés les premiers mois, j’ai acheté une bouteille de jus de citron prêt à boire. J’en ai été surprise car je déteste l’acidité du citron. Mais tous les matins, pendant les 3 premiers mois, j’ai bu chaque matin un petit verre de ce breuvage et j’aimais bien ca. De ce fait, je n’ai jamais eu de ces nausées dont on parle à cette période de la grossesse.
    Plusieurs mois après, à l’occasion de lecture, je découvrais que le citron permettais de réduire les nausées en début de grossesse. J’étais toute fière de moi. J’avais écouté mon corps et j’avais trouvé la solution. (d’un problème qui de fait ne s’est jamais posé). Aujourd’hui, vous ne me ferez plus boire un truc aussi acide. 😉

    Mais depuis, quand j’ai une envie de chocolat ou de génoise à la cerise, je ne me gène pas.
    Je ne pratique pas les 3 repas par jour. Certains jours, c’est 5, certains jours, c’est 2. Quand je suis prise dans une activité, je ne m’arrête pas tant que je n’ai pas fini, même si j’ai très faim. Et quand je m’arrête, j’ai si faim que je ne me prépare que de bonnes choses. Une bonne salade composée, ou une viande-haricots verts ou des crêpes au beurre et au sucre, ou un hamburger selon mon ENVIE.
    Diététiciens, nutritionnistes, mère et amies, me disent que je ne mange pas équilibré, que c’est “pas bien”. En attendant, à 50 ans, mes analyses de sang sont Ok et j’ai un corps qui fait envie à celles qui font des régimes, du sport, et qui sont parfois plus jeunes que moi et en moins bonne santé.
    Je ne dis pas ça pour me vanter car de mon point de vue, mon corps est très imparfait. C’était juste pour partager.

    1. Bonjour Silvia,
      J’aime beaucoup votre histoire et ça me conforte, je sais que je ne suis pas seule dans ce cas, mais la plupart des personnes ne nous croit pas.

      Je pense que l’écoute du corps est flagrante lorsqu’on attend un enfant. Mais encore une fois tout le monde ne fait pas forcément attention.

      Je suis comme vous, si je n’ai pas faim à midi, je ne vais pas me forcer, je ne respecte pas les horaires de repas, sauf si je suis avec mes enfants mais je mangerai selon mes besoins/envies. Si j’ai envie d’un gros gâteau, je ne me gêne surtout pas.

      J’ai parfois envie d’avocats alors que je n’aime pas vraiment, mais je sais que c’est ce que mon corps réclame, alors je suis (et je me surprends parfois à me régaler…).

      J’ai une tendance à me tourner vers les aliments ‘sains’ mais ne me prive en aucun cas si l’envie de frites etc. me prend.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>