Mon Corps N’Est Pas Parfait Et Je M’en Fous!

Mon Corps N'est Pas Parfait Et Je M'En FousJ’ai beaucoup souffert dans le passé de cette image que j’avais de moi-même. J’ai beaucoup souffert de régimes, d’anorexie, simplement parce que je ne correspondais pas à la norme que je m’étais mise en tête en regardant la TV, les magazines etc.

Et un jour j’en ai eu ras-le-bol. Pas le petit ras-le-bol qui met le moral dans les chaussettes, non. Le genre de ras-le-bol qui change la vie.

J’ai arrêté la torture. D’abord en arrêtant les régimes, puis en virant la balance quelques années plus tard et en comprenant comment je fonctionne réellement.

A mon grand étonnement, j’ai perdu le poids que je n’arrivais pas à perdre avec les régimes.

Aujourd’hui je fais un 36 (et je ne connais pas mon poids) et tout le monde me dit comme j’ai de la chance d’être « parfaite », de ne pas avoir à contrôler ce que je mange et ne pas prendre de poids.

Tss tss.

Soyons clairs :

  1. Je prends du poids parfois, certes c’est rare et je m’en fous, je le vois aux vêtements essentiellement mais je le perds très facilement parce que je sais écouter mon corps.
  2. Un 36 n’est pas un corps parfait. D’où tenez-vous ça ? J’ai des bourrelets comme tout le monde, de la cellulite (j’te jure !), je n’ai pas une taille forcément fine, je n’ai pas une poitrine de rêve, j’ai des vergetures (merci les régimes yoyo !) et la peau moins élastique suite à mes 2 enfants. Corps de rêve vous dites ? Je dis merci aux vêtements de cacher la misère.
  3. La perfection n’existe pas, disons qu’elle est subjective, et il faut arrêter de regarder les magazines et la TV qui vous en mettent plein la tête si vous ne savez pas faire la part des choses.
  4. Tous les corps sont différents, arrêtez de vouloir rentrer dans un moule. Et même si votre corps était « parfait », vous trouveriez un autre défaut sur lequel vous détruire, votre nez, vos cheveux, votre œil droit plus grand que le gauche. Arrêtez.

Nous nous jugeons nous-mêmes et nous jugeons les autres (en bien ou en mal). Je me demande tout de même, pourquoi doit-on être jugé constamment en fonction de sa silhouette ou de son apparence ? Damnéd ! La pub de la vache qui rit me revient…

Je crois qu’il faut arrêter de croire que les petites tailles sont des corps de rêve. Vous vous leurrez. Le rêve est ce que vous imaginez dans votre tête. Je pourrais peut-être m’acharner au sport pour raffermir le tout, voire décider de passer sous le bistouri, mais malheureusement ça ne m’intéresse pas et je n’ai pas à plaire, je sais d’où vient mon bien-être et mon bonheur et ce n’est pas de là.

Ma chance surtout c’est que JE M’EN FOUS. J’ai d’autres chats à fouetter.

Je m’en fous de ne pas être parfaite (i.e. comme les tops glam’ retouchés dans les magazines).

Je m’en fous de prendre ou perdre du poids.

Je m’en fous de ce que les autres pensent de mon corps, ce n’est absolument pas mon problème, c’est le leur.

Je m’en fous de ce que je peux penser parfois, je sais que la pensée est éphémère et si parfois je me surprends à me juger ou juger durement mon corps, je sais que je ne suis pas dans le bon état d’esprit et que je suis en train de me faire un film. Et que ça passera !

Qui a dit qu’on devait avoir un corps parfait ? Est-ce vraiment ça la vie ? Courir après un idéal imaginé de toutes pièces ?

A quoi ça sert d’être la mieux gaulée du cimetière ? Parce qu’au final, on s’y retrouve tous.

Certes il faut faire attention à son corps, et pour moi y faire attention veut dire l’écouter, tout simplement, pas le torturer.

Et pour pouvoir l’écouter, l’esprit clair est un gros plus, c’est-à-dire ne pas s’embrouiller l’esprit avec des illusions ou des objectifs inventés qu’on atteindra jamais.

Si vous ne parvenez pas à vous défaire de l’image que vous devriez avoir ou être, suivez ce blog dans lequel je remets les pendules à l’heure. L’autre alternative serait peut-être de changer de pays : voici un article sur la perception de la perfection. Je sais c’est en anglais, mais je suis sûre qu’il arrivera bientôt en français, en attendant vous pouvez voir les « standards » par pays en regardant les images photoshopées et choisir votre prochaine destination.

Enfin tout ça pour dire que c’est dans la tête tout simplement.

Je crois que le pouvoir est dans le je-m’en-foutisme, la liberté d’être qui on est sans avoir à vouloir être quelqu’un d’autre.

VIVEZ M’SIEURS DAMES ! Et n’oubliez pas qu’on a qu’une vie :)

 

 

 

 

 

Merci d’avoir lu cet article ! Pour aller plus loin, vous pouvez recevoir gratuitement mon guide « Les 3 Erreurs Qui Vous Empêchent de Perdre Du Poids Naturellement». Donnez-moi simplement votre email ci-dessous :

Recherches utilisées pour trouver cet articlemanger-intuitivement com,je men fou,photo de dire je m en fou,pub men fous

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>